En savoir plus : l'OMS et les professionnels biomédicaux

En mai 2007, la 60ème Assemblée Mondiale de la Santé vote la résolution WHA 60.29, reconnaissant ainsi le caractère indispensable des dispositifs médicaux, dont font partie les équipements médicaux, pour le développement des systèmes de santé en permettant de prévenir, diagnostiquer et soigner de nombreuses pathologies.

Pour que les équipements médicaux puissent remplir pleinement leur rôle, ils doivent faire l’objet d’une maintenance particulière qui requiert les compétences spécialisées de techniciens et d’ingénieurs biomédicaux. Ces professionnels sont d’ailleurs des acteurs clés des systèmes de santé puisque, en intervenant à chacune des étapes du cycle de vie des équipements médicaux, ils en assurent le bon fonctionnement garantissant ainsi la sécurité des patients et du personnel médical et paramédical.

Toutefois, les formations biomédicales sont encore rares dans les pays en développement, ce qui porte préjudice à la bonne gestion des technologies médicales et à la qualité des soins dispensés dans ces pays.

En ce qui concerne les dons d’équipements médicaux, l’OMS met également l’accent sur le facteur limitant que représente le manque de formation des professionnels biomédicaux. Ainsi, dans son ouvrage Dons de dispositifs médicaux : considérations relatives à leur demande et à leur attribution, l’OMS explique clairement que la formation du personnel de la structure de santé [...] à la maintenance du matériel, est un élément important à prendre en compte lorsqu’un don de matériel médical est envisagé. L’organisation onusienne pointe le fait que ce manque de formation est souvent l’une des causes de l’inutilisation du matériel présent dans une structure de santé.

Le rôle crucial joué par les professionnels biomédicaux dans le développement des systèmes de santé a d’ailleurs été réaffirmé par l’OMS en mai 2019 lors de la 72ème Assemblée Mondiale de la Santé dans un document intitulé Road Map for Access to Medicines, Vaccines and Other Health Products 2019-2023 (titre que l’on pourrait traduire par Feuille de route pour l’accès aux médicaments, vaccins et autres produits de santé 2019-2023). Ce document prévoit, d’ici à 2030, un large déficit de professionnels de santé dans les pays en développement, qui n’épargnera pas les ingénieurs et techniciens biomédicaux. Ainsi, pour tenter d’enrayer cette crise, l’OMS a établi une stratégie mondiale à horizon 2030 qui propose de nombreuses actions transversales pour pallier au manque de professionnels biomédicaux.

Le document rappelle aussi à quel point les professionnels biomédicaux sont essentiels pour le développement, la production, l’achat, la distribution, l’utilisation et la maintenance appropriée des équipements médicaux. En particulier, les activités de recherche et développement sont indispensable pour permettre un accès équitable aux technologies de la santé. Ainsi, le manque de professionnels biomédicaux dans les pays du Sud est un frein au développement d’équipements médicaux appropriés à une utilisation dans un contexte à fortes contraintes (température élevée, alimentation électrique instable ou encore absence d’eau potable). L’accès à des dispositifs médicaux sûrs, adaptés et appropriés passe aussi par une maintenance efficace et par la formation du personnel à leur utilisation. Deux éléments souvent absent dans les systèmes de santé des pays en développement et qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur les patients : l’étalonnage incorrect d’un équipement peut entraîner un diagnostic erroné.


Pour aller plus loin...

© Graphisme: gloriamundi.ngo - Logo: Joana Ruiz - Développement: Benjamin Collery - Mentions légales